Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Chroniques de Big City

Dam

13 Août 2012 , Rédigé par A.P.

Retour en cellule. Rha. Pouah la Grosse Laide.

Mais moi j'm'en fous, en cellule j'ai retrouvé mon copain. Igor c'est mon copain. Il parle pas beaucoup Igor, Igor il parle pas beaucoup parce qu'il a la bouche fermée. Rha. Par des agrafes, il a la bouche fermée, Igor. Pouah les agrafes. Et puis Igor il a les yeux fermés. Il a les yeux fermés parce que tout près, il dit que tout près de lui dans sa tête il y a Téha, Téha le grand soleil qui fait vivre les choses. Parfois, je le vois se pointer à la fenêtre, le grand soleil. Pas longtemps. D'aussi près, si Igor ouvre les yeux ils brûlent. Alors il a les yeux fermés, Igor.

Mais il m'entend très bien quand je lui dis des choses. Un jour, un jour il tuera la Grosse Laide. Pouah la Grosse Laide. Ils m'ont piqué mon tabasse-moche les salauds, pouah les salauds. Et Manche de Pelle aussi, Manche de Pelle si Igor le trouve il y passe. Pouah Manche de Pelle.

Moi je sais même pas pourquoi j'suis là, moi. Moi je croupis et puis c'est tout, mais moi j'ai rien fait. Même la vieille j'l'ai même pas tuée. Pouah la vieille. Et puis évidemment c'est pas les perdus qui vont venir me chercher, ils sont déchirés du matin au soir, plongés dans l'oubli les perdus. Rha. J'ai dit à Igor, à Igor je lui dis presque tous les jours, si tu vois mon tabasse-moche tu me fais un signe, et moi je l'attrape, et après on tabasse la Grosse Laide, on tabasse Manche de Pelle et puis les salauds. Pouah.

Avant les perdus c'était mes copains, mais maintenant mon copain c'est Igor. Même si il parle pas beaucoup, vous voyez.

Vous savez la vieille, pouah la vieille, elle a juste eu peur de moi la vieille, mais moi j'avais même rien fait. J'avais même pas mon tabasse-moche, c'est pour dire. C'est les cicatrices, ça, ça fait toujours de l'effet. Mais moi j'm'en fous, un jour bientôt je vais partir moi, moi je veux juste voir Yula. Elle est jolie, Yula. Yula moi j'aimerais bien que ce soit ma copine, parce que Yula, elle est jolie. Rha. Elle est belle, même. Et puis la belle ressusciteuse danse ad Mutti, et les yeux des garçons brillent. Aussi les yeux des filles. Et Yula va venir, elle va venir me chercher Yula, et elle me ressuscitera, vous savez. Et Igor aussi, et on sera bien tous les trois. Moi je la suivrai, même sans mon tabasse-moche si elle veut, Yula. Et puis on ira ad Mutti, on causera Forjespak avec mes copains, les perdus ce sera mes copains quand on les aura retrouvé.

Et puis tout sera comme avant, on fera des bras d'honneur aux bourgeaillons, et puis les bourgeaillons ils sont méchants, pouah les bourgeaillons. Vous savez, un jour ils ont cassé les vitres ad Mutti, avec des pierres. Casser les vitres ad Mutti c'est méchant. Ils ont même pas besoin de faire ça, Big City, ici, c'est grand comme endroit, on devrait trouver de la place pour nous tous, vous voyez, même pour les bourgeaillons, même pour les perdus, même si on s'entend mal. Rha. Ce serait bien.

Igor il entend bien. Il entend bien, Igor, et il comprend qu'on a bien assez d'espace, même pour lui et moi dans ma cellule, même si c'est pas bien grand, c'est bien vrai, mais on se serre un peu, vous voyez, et y a de la place. Et puis même au pire ça tient chaud. Moi j'aimerais bien que Mutti me serre, comme avant quand je pleurais. Moi, avant je pleurais. Je pleurais avant, moi, parce que la ressusciteuse elle est trop belle, rha. Moi je voudrais bien que Yula ce soit ma copine, mais elle est bien trop belle, moi je peux pas, à cause des cicatrices. Elle sait pas soigner ça. C'est bien triste, vous savez.

Rha. Si j'avais mon tabasse-moche. Je l'aime pas, la Grosse Laide. Pouah la Grosse Laide. Moi la Grosse Laide je l'aime pas, et puis Igor non plus il l'aime pas. Même Manche de Pelle, pouah Manche de Pelle, je suis sûr qu'il aime pas la Grosse Laide. Elle a une grosses bouche et puis des grosses mains, et avec ses grosses mains elle ma tape dessus, et avec sa grosse bouche elle crie. Alors moi quand il fait nuit je crie aussi, en tapant sur les barreaux comme ça je la réveille et c'est bien fait pour elle. Alors elle me tape encore plus fort mais moi j'm'en fous, j'm'en fous moi parce que bientôt je serai barré, moi j'irai voir Mutti et puis Yula, et Mutti elle me serrera et Yula elle me soignera, et puis tout ira bien et puis c'est tout, et puis croupir c'est long. Rha.

Et puis moi j'm'en fous, j'm'en fous moi parce que chaque coup qu'elle a donné moi je le rendrai, chaque coup qu'elle a donné à moi ou un autre moi je lui rendrai, je lui taperai dans sa grosse bouche avec mon tabasse-moche et là, alors là on verra bien qui crie le plus fort, oui on verra bien. Vous voyez, moi j'ai même pas peur. J'ai même pas peur moi, parce que dès que j'aurai retrouvé mes autres copains, les perdus ils reviendront avec moi pour tabasser les salauds et même Manche de Pelle, même Manche de Pelle on le tabassera. Et puis même Morse il m'aidera.

Et même toi, même toi tu l'as crue la vieille, pouah la vieille, rha. Mais c'était même pas moi ! Même moi j'avais rien fait ! Rien ! Rha. Toi aussi, même toi aussi t'es un salaud. Pouah les salauds. Si je retrouve mon tabasse-moche, rha mon tabasse-moche toi aussi t'y passes. T'y avaleras ton visage, rha.

Rha !

En regardant Dam mordre ses barreaux, j'ai eu pitié de lui. Je sais, je sais qu'il est instable, féroce même, et dangereux, je sais comment ces cicatrices sont apparues sur son visage et sur ses bras, mais en regardant ces yeux pleins d'espoir je n'ai pas pu m'en empêcher.

Il attend que Yula vienne le chercher.

Depuis des années.

Depuis des années il parle des perdus, de Morse et de Mutti, d'Igor... Tous autant qu'ils sont, habitants de Big City, ville peinte sur les murs, ils ne peuvent rien faire pour lui.

- Dam, écoute-moi. Ils veulent que je leur dise de te tuer. Depuis l'incident avec le docteur Step, ils veulent se débarrasser de toi.

- Pouah la Grosse Laide !

- Écoute-moi, je t'en prie. Est-ce que tu comprends ce qui se passe ?

- Même toi tu l'as crue la vieille ! Tu l'as crue, pouah la vieille ! J'ai rien fait, moi ! Quand je serai parti d'ici je reviendrai pour te tabasser, moi !

Dam a agrippé ma chemise. J'ai eu peur.

- Au secours !

Ils ont tiré à travers les barreaux. Les yeux de Dam se sont écarquillés. Il s'est penché vers moi. De sa bouche coulait un peu de sang. Il a chuchoté

- Yula.

Et puis c'était tout. Il est tombé presque sans bruit.

Sur le mur, Yula pleure.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article